LES POINTS FORTS DE 12 ANS

CONCERT INAUGURAL

L'idée de notre orchestre est venue à Adrian Werum après son engagement comme directeur musical de l'émission télévisée "Musical Show-Star 2008" sur la ZDF, présentée par Thomas Gottschalk. Contrairement à l'émission télévisée, sa vision était que l'orchestre devait être la star.

L'étincelle lui est venue après avoir déménagé dans le quartier de Rosenstein à Stuttgart, près de la gare du Nord, que l'on appelle parfois le "Bronx de Stuttgart". Marqué par l'immigration et les niches de la vie culturelle et sociale, comme la vie dans les wagons et les Wagenhallen, il y a ici aussi une vie culturelle immigrée très développée, qui était à l'époque pour le moins complètement isolée de la vie culturelle subventionnée de la capitale régionale représentative.

Son idée était de réunir les deux. Les premiers musiciens se sont réunis de différentes manières : Adrian Werum a suivi les indications de musiciens et de groupes jouant d'instruments ethniques, leur a rendu visite dans leurs salles de répétition et a essayé de les convaincre de rejoindre l'orchestre.

D'autre part, un véritable casting a eu lieu à la maison des jeunes Mitte avec un jury composé de Gotthilf Fischer, Lilo Scrimali (Fanta 4, DSDS, Joy Delanane, Max Herre) et Klaus Wagenleiter (SWR Big-Band). La troisième partie de l'orchestre était composée de musiciens qu'Adrian Werum connaissait déjà grâce aux orchestres classiques de Stuttgart et aux théâtres musicaux du SI-Centrum. Le premier concert a été présenté par Marc Marshall.

Le journal Stuttgarter Nachrichten :

Des instruments exotiques et classiques s'unissent pour créer des grooves entraînants. L'éventail des instruments est sensationnel, du cor des Alpes au sitar, tout y est.

Stuttgarter Wochenblatt :

La troupe de musique la plus complexe de tout le pays. Les moments forts se sont succédé. Les auditeurs n'étaient pas à l'abri d'une surprise. Des instruments jamais entendus se sont inspirés les uns des autres, ont transformé des choses connues en quelque chose de complètement nouveau et ont traversé les continents. Chacun est passé maître dans son instrument.

Le journal Stuttgarter Zeitung :

Des musiciens du monde entier présentent des paysages mondiaux uniques dans la maison de la culture Arena.L'orchestre est unique en son genre. Werum utilise de manière ludique des types de sons d'instruments classiques et exotiques pour les compositions. Le mélange des différentes sonorités rend l'orchestre unique.

le 26 mars 2010 à la Kulturhaus Arena de Stuttgart

ENREGISTREMENTS KAISERSLAUTERN
Août 2010

Studios Emerich-Smola de la SWR

Lors de l'enregistrement de nos premiers morceaux à Kaiserslautern, où nous avons entrepris de donner une nouvelle touche interculturelle à des chansons populaires du sud-ouest de l'Allemagne aussi célèbres que "Ein Jäger aus Kurpfalz", "In Mainz am schönen Rhein" & "Du, Du liegst mir im Herzen".

A écouter sur notre CD Tour Südwest

LINDENMUSEUM
Juin 2011

À l'occasion de l'anniversaire du musée ethnographique Lindenmuseum de Stuttgart, nous avons donné un concert dans la salle des fêtes du musée. Nos instrumentistes ont également présenté en solo des instruments particuliers pour jeunes et moins jeunes.

La chanteuse d'harmoniques Anna-Maria Hefele était également de la partie.

THEATERHAUS CONCERTS ANNUELS

De 2011 à 2013, nous avons donné nos concerts annuels en automne au Theaterhaus de Stuttgart. De nombreux chanteurs invités nous ont soutenus à cette occasion :

2011 Etta Scollo et Fatima El-Shibli

2012 Olvido Ruiz, Ufuk Gazipa, Michaela Kovar, Anna-Maria Hefele & Charles Simmons

2013 : Alexandra Seefisch & Aris Sas. Nous y avons également présenté pour la première fois en concert un extrait du nouvel opéra musical "Narcisse & Goldmund" d'Adrian Werum.

MESSE DES CULTURES

Mai 2012

Église de la ville de Bad Cannstatt

Die Messe der Kulturen in Zusammenarbeit mit dem Bach-Chor Stuttgart unter der Leitung von Jörg-Hannes Hahn war eine ambitionierte Komposition Adrian Werums auf Basis von Bach-Chorälen, jüdischen und islamischen Texten.

ACADÉMIE DE VIOLONCELLE DE RUTESHEIM
Juin 2012

Pour notre concert dans le cadre de l'Académie de violoncelle de Rutesheim, nous avions dans nos bagages plusieurs créations : d'Adrian Werum, les "Variations Rockoko" avec Laszlo Fenyö en soliste, et plusieurs pièces du violoncelliste de jazz Stephan Braun.

100 ANS DE SIXT SE

Mai 2012

SALON MUNICH

À l'occasion du 100e anniversaire de la société SIXT SE, nous avons créé la SIXT SINFONIE No.1 d'Adrian Werum.

ENREGISTREMENTS WAGENHALLEN

Juillet 2012

Série d'enregistrements de chansons pour le printemps arabe, interrompue par de violentes tempêtes de grêle, dans le hall des camions des Wagenhallen de Stuttgart.

ENREGISTREMENTS LAMA TENZIN
Mai 2015

Avec Lama Tenzin Sangpo, nous avons enregistré des mantras tibétains dans des arrangements orchestraux. Il en est résulté le CD "Sacred Chants".

ELLWANGEN
Hiver en plein air 2015

Caserne d'Ellwangen

Nous avons joué en plein air à Noël pour les réfugiés du centre d'hébergement d'urgence d'Ellwangen.

( sic ! ! Brrrh ! )

ENREGISTREMENTS RHIMOY BEIJING

Mai 2016

Studios Bauer à Ludwigsburg

Pour la maison de disques chinoise Rhimoy de Pékin, nous avons enregistré des chansons populaires chinoises avec le merveilleux guitariste Daniel Stelter dans de nouveaux arrangements d'Adrian Werum.

Le CD "A Crescent Moon illuminates the World" en a résulté.

ALBUM D'OPÉRETTE "BEAU MONDE"
Mai 2016

Villa Berg SWR Stuttgart

Avec Marlis Petersen comme soliste invitée, nous avons enregistré l'album de Jay Alexander "Schön ist die Welt" à la Villa Berg de la SWR à Stuttgart avec les plus belles mélodies d'opérette. Arrangements de Richard Whilds et Adrian Werum. Voici l' Album

Orchester der Kulturen, Jay Alexander, Marlis Petersen, Adrian Werum, Villa Berg, SWR, Orchester
Adrian Werum, Jay Alexander, Marlis Petersen, Villa Berg, SWR, Orchester Stuttgart
Adrian Werum, Jay Alexander, Marlis Petersen, Villa Berg, Orchester der Kulturen, Orchester Stuttgar

DANS LES CHARTS CLASSIQUES AVEC JAY ALEXANDER ET DES ŒUVRES SACRÉES

Les albums "Ein Stern geht auf" et "Du, meine Seele, singe" à l'église Peter & Paul de Reutlingen Gönningen. Les albums ont atteint les places 1 à 4 du classement allemand de la musique classique.

Tous les albums ont été enregistrés par l'équipe du Kleinen Audiowelt à Heidelberg : Dennist Kopacz, Markus Born et les deux premiers albums encore avec Günter Appenheimer, récemment décédé.

Plus d'infos sur Jay Alexander ici:

SYMPHONIE DES CULTURES

Juillet 2016

Château romain de Stuttgart

Avec le chœur Solitude de Stuttgart, nous avons donné la première de la "Sinfonie der Kulturen" d'Adrian Werum avec des textes arabes contemporains ainsi que des mises en musique de Hermann Hesse & Goethe dans la Phönixhalle du Römerkastell de Stuttgart. Direction musicale du chœur : Klaus Breuninger

SYMPHONIE DE NOS VIES

La Symphonie de nos vies 2016 était un projet de la fondation citoyenne de Sindelfingen avec le soutien du service culturel et de Daimler AG. Pendant un an, Debora Vilchez et Adrian Werum ont répété avec des réfugiés de Syrie, d'Afghanistan et d'Irak et leurs familles, écouté leurs histoires, appris à connaître leur culture, mis en relation les réfugiés avec d'autres immigrants de Sindelfingen, les écoles et les jardins d'enfants et créé un chœur de projet pour cette première comédie musicale.

Deux jours de répétitions ont suffi pour que tout se déroule sur la scène de la Stadthalle de Sindelfingen.

Non seulement les représentations se sont toujours déroulées à guichets fermés, mais la composition du public a également été un grand plaisir : des personnes de tous âges et de toutes couches sociales, de toutes couleurs de peau et de toutes cultures étaient représentées.

Extrait de la presse :

Le brillant Orchestre des Cultures, composé d'instruments symphoniques classiques et exotiques et dirigé par le compositeur de comédies musicales Adrian Werum, donne immédiatement un avant-goût de son design sonore insolite dans l'introduction. Une base de basse venue du fond des âges semble vouloir citer le Zarathoustra de Strauss, mais elle donne naissance à un appel vocal de type muezzin.

Un tendre motif de cloche plus tard - origine sonore plutôt chrétienne de l'Occident - le rideau se lève. La scène sombre est plongée dans le bleu. En arrière-plan, le chœur se présente en rang. Ce n'est que lorsque quelque chose commence à bouger à l'avant-plan que l'on se rend compte qu'il s'agit d'une grande foule de personnes allongées sur le sol, qui se lève lentement.

Des enfants, des femmes, des hommes, habillés à l'orientale, à l'africaine et à l'européenne, se réveillent de leur sommeil, le bleu symbolique de la mer fait place au rouge du lever du soleil et le chœur entonne le morceau "Freiheit, die ich meine". Pas tout de suite, ce n'est que plus tard que l'on comprend que la scène est un pont de bateau. La troupe hétéroclite se trouve sur un bateau qui dérive sur la mer.

Près de 90 minutes plus tard, un regard de Frank Heinkel à travers son didgeridoo marque le début du final de la comédie musicale. Il aperçoit la terre. Signal de départ pour le 17e et dernier mouvement de la comédie musicale "Für mein neues Vaterland". Le rideau se ferme et spontanément, les trois quarts du public se lèvent pour applaudir.

Salle municipale de Sindelfingen 2016

L'ESPRIT d'unité

2017

Église Saint-Martin

Notre série interreligieuse à l'église Martinskirche de Stuttgart a tenté de faire revivre et de fusionner les traditions mystiques des grandes religions. Nous avons également pu enthousiasmer le compositeur Christian Mejia pour ce projet.

Pour en savoir plus, cliquez ici:

SWR CONCERT DE NOËL À TRÈVES
2017

Basilique de Constantin

Le concert de Noël de SWR 4 Rehinland-Pfalz dans la basilique Constantin à Trèves. Avec la participation de Yaqueline Castellanos en tant que soliste

Présentation : Lothar Ackva

Orchester der Kulturen, Orchester Trier, SWR, Weihnachtskonzert,
Orchester der Kulturen, Orchester Trier, SWR, Weihnachstkonzert
CONTES ET LÉGENDES
2018

Théâtre municipal de Coire

Le concert de clôture des Journées des légendes et des contes de Coire "LA ROSE DU PARACELSUS".

La grande soirée théâtrale des "Journées des légendes et des contes de Coire".

Une soirée qui raconte le voyage fascinant de l'alchimie - à travers des textes passionnants, des récits de contes surprenants et une musique émouvante. De sa naissance en Égypte, de son irrésistible parcours le long du Nil, en passant par la philosophie grecque, l'Espagne et l'Italie, jusqu'à Paracelse, Faust, Isaac Newton et la quête de création d'aujourd'hui. À travers les contes et les légendes, les faits et la musique, les pays et les époques, l'alchimie se présente comme une œuvre d'art et humaine importante dans l'histoire de la culture. Nous la retrouvons dans de nombreux récits, car, à l'instar de l'alchimie, ils nous racontent l'histoire ancestrale de la foi et de la nostalgie d'un monde sain de prospérité et de paix. L'alchimie est également liée historiquement aux mythes et aux légendes et devient ainsi elle-même un mythe qui est sans cesse raconté depuis deux mille ans. Des images et des mots puissants - le divertissement du savoir de classe exceptionnelle.

Accompagné par le virtuose de l'accordéon Goran Kovacevic et par la Kammerphilharmonie Graubünden avec l'Orchester der Kulturen, sous la direction d'Adrian Werum.

Avec Andrea Zogg, Röbi Koller, Caroline Capiaghi, Heike Vigl, le "randonneur de légendes" Andreas Sommer, Jürg Steigmeier, Goran Kovacevic, la Philharmonie de chambre des Grisons et l'Orchestre des cultures.

Présentation : Röbi Koller

Direction musicale : Adrian Werum

Illustrations en direct : Chrigel Farner

Conseil scientifique et conception du texte : Prof. Dr. Claus Priesner

Adaptation scénique/texte : Alexandra Furler-Seefisch

Theater Chur, Orchester der Kulturen, Rose des Paracelus, Sagen & Märchentage,
MISA LATINA
2018

Open-Air au Klostersee, Sindelfingen

Le compositeur équatorien Christian Mejia a écrit sa "Misa Latina" pour la première fois à Sindelfingen pour un orchestre, un grand chœur, des percussions latino-américaines et plusieurs solistes, dont Yaqueline Castellanos et Cornelia Lanz. Le Martinskantorei de Sindelfingen, sous la direction de Daniel Tepper, a interprété le défi latino-américain avec verve et précision.

Tiré du journal du district :

La musique de l'eau de Sindelfingen au Klostersee : Le grand chœur de projet et l'orchestre des cultures ont présenté la "Misa Latina".

Une ambiance méditerranéenne se dégageait de la Wassermusik de Sindelfingen samedi. En cette magnifique soirée d'été, on estime que près de 3000 visiteurs ont afflué au Klostersee pour assister à une première représentation sur la scène aquatique. Une centaine de chanteurs et un orchestre bigarré ont présenté une opulente musique du monde.

SINDELFINGEN. Depuis le jubilé de la ville en 2013, le compositeur et chef d'orchestre de Stuttgart Adrian Werum fait quasiment partie de la scène culturelle de Sindelfingen. Il a participé à plusieurs projets de grande envergure et à des projets de comédie musicale. Il a maintenant composé la "Misa Latina" en collaboration avec le musicien équatorien Christian Mejia et a dirigé la première représentation samedi sur la scène flottante du Klostersee.

Déjà visuellement, le chœur d'une centaine de personnes, composé de membres du Chœur des cultures, du Chœur d'enfants et de jeunes de Sindelfingen, de la Cappella Nuova et des voix pop d'église d'Exsample, a impressionné à lui seul. L'Orchestre des Cultures - fondé et dirigé par Adrian Werum - dispose d'un ensemble complet de cordes, de quelques instruments à vent classiques et de la section rythmique, ainsi que d'instruments issus du monde oriental, comme le saz, un luth à long manche.

Dans la "Misa Latina", les compositeurs veulent unir différentes cultures. Cette œuvre en onze parties se nourrit de rythmes et de sons latino-américains, enrichis d'éléments classiques, jazz et pop. Différents chanteurs solistes interviennent régulièrement : le Syrien Mohammad Habbal, la Péruvienne Debora Vilchez, la Cubaine Jaqueline Castellanos et l'Allemande Cornelia Lanz apportent des styles vocaux du monde entier. Ce qui sonne particulièrement excitant lorsqu'ils rompent avec le son de l'orchestre. Par exemple dans le morceau "Viracocha", lorsque la voix d'opéra de Lanz rencontre les sons cubains des instrumentistes.

Même si le temps de préparation commun du chœur et de l'orchestre n'était certainement pas très important, l'interaction a fonctionné de manière impeccable - un grand mérite pour les chefs d'orchestre Adrian Werum et Daniel Tepper. Le cantor de Sindelfingen a été particulièrement sollicité, puisqu'il se trouvait entre les ensembles et le dos à Werum. Tepper n'a cessé de regarder derrière lui, par-dessus son épaule, pour saisir les mouvements de son collègue.

Dans le "Großer Gott" à trois temps, les voix du chœur se posent de manière apaisante sur le rythme papillonnant, dans "Ave Werum" (en fait "Ave verum"), le chœur, l'orchestre et les solistes se complètent presque parfaitement. Et cette cohabitation harmonieuse correspond à l'intention des compositeurs de cette œuvre multiculturelle. "Nous pensons qu'en ces temps difficiles, le monde a besoin d'une nouvelle spiritualité qui s'appuie sur toutes les cultures", proclame Adrian Werum avant la chanson finale "Spirit of one".

SIXT SE CONGRÈS
2019

Grand Westin Munich

Concert à l'occasion du congrès international de SIXT SE au Grand Westin de Munich avec Oksana Voytovich & Franciso Araiza

Adrian Werum, Dirigent, Orchester der Kulturen,
Adrian Werum, Orchester der Kulturen, Grand Westin, SIXT, Orchestr München
Chiao-Hua Chang, Orchester der Kulturen, SIXT, Grand Westin, Orchester München
Oksana Voytovich, Grand Westin, Orchester, Orchester der Kulturen, Orchester München
Google Arts & Culture
Stadt Stuttgart, Kulturamt
Universal Music MENA